bandeau


Brignogan-Plages
 

           
    
Salon du livre au Conquet.

« Coup de cœur »  écrit par Yannick Loukianoff de l’Association « la mer en livre du Conquet ».
Il est si rare de feuilleter un guide pratique donnant envie de le dévorer comme un roman, que cet ouvrage mérite bien un coup de cœur ! C'est d'abord le fruit d'un travail collectif, œuvre d'une petite association bretonne. Dès les premières lignes, on sent le but ultra pédagogique de ses auteurs. Le phénomène des marées est
expliqué non pas avec des dessins représentant la Terre, la Lune et le Solei
l dans leur alignement comme on le voit partout mais directement sur le terrain avec ses conséquences. La récolte des coquillages c'est d'abord une connaissance de l'estran, milieu de vie des bivalves et des gastéropodes, et du temps dont on dispose pour les ramasser avant d'être encerclé par le flot.
Les gastéropodes, comme l'ormeau ou le bigorneau, sont ensuite classés selon leur mode alimentaire, ce qui, soit dit en passant, apprend à connaître leur habitat de prédilection. Puis viennent les bivalves comme la coque, l'arche  le cœur de bœuf et j'en passe... Descriptions, dessins, photos, conseils de prudence, recettes se succèdent et sont  souvent émaillés de réflexions humoristiques. On ne croule pas sous les termes scientifiques, juste un zeste quand on ne peut pas faire autrement. Par contre, la rigueur scientifique est constamment respectée.L'ouvrage s'achève en dépassant le cadre des coquillages, décrivant le chiton, la seiche, la pieuvre et quelques "insolites": anatifes, balanes, Bernard-l'ermite et oursins. Lorsque le lecteur referme ce livre, il se rend compte fort humblement qu'il ne connaissait pas grand chose de cette faune du bord de mer qui, croyait-il, n'avait plus de secrets pour lui. Et l'ouvrage devient alors indispensable: il faudra y revenir. Avec sa centaine de pages, format A4, tout en couleurs et abondamment illustré de 430 photos, pour le pour le prix de 12 €, voilà bien un cadeau à s'offrir ou à offrir à tous, petits et grands.            
                                                                      Yannick Loukianoff